Financer son deuil et son mariage par un prêt familial (1666)

Archives nationales, minutier central, étude VIII, 719, obligation du 9 septembre 1669 (transcription en fin d’article, formulaire en gris, mentions marginales en violet). L’acte du jour n’est pas un contrat sur la tête d’un mari ou d’une femme pour cause d’adultère à régulariser, mais une obligation passée entre un couple de fiancés, le maître tapissier…